06 Déc 2016

Pour cette 7ème édition, la maison industrialisée Bepos, présentée par Citeden lors du dernier congrès HLM de Nantes, a été sélectionné par les membres du jury pour concourir dans la catégorie « Programmes Durables ».

La maison du futur est à Bellevigny

Avec le Puy du Fou, la Vendée a déjà prouvé qu’elle savait faire preuve d’inventivité. Vendée Logement ESH, marque de la Compagnie du Logement, fait un nouveau pari innovant : celui de la maison certifiée bâtiment à énergie positive (Bepos).

Lors du dernier Congrès HLM de Nantes, Vendée Logement ESH dévoilait le prototype de sa future opération à Bellevigny (85) : deux logements sociaux T3 totalisant 66 m². Même si un tel programme pourrait sembler anodin, la maison Bepos est amenée à faire date, pour trois raisons.

Tout d’abord, il s’agira de logements sociaux entièrement connectés, sachant tirer profit des dernières innovations numériques. Les maisons seront équipées de moniteurs permettant la gestion de consommations énergétiques par le locataire, ainsi que le contrôle des équipements électriques par smartphone. La domotique constitue une expérimentation suivie sur deux ans par Vendée Logement ESH.

L’aspect de la maison industrialisée vient ensuite. Elle est construite par Citeden, branche pour l’habitat du Groupe Cougnaud, spécialiste de la construction industrialisée d’avant-garde, avec qui Vendée Logement ESH a signé un partenariat, tout comme avec les équipementiers spécialisés Atlantic, delta Dore et Sustovi. Entièrement construit en usine avant leur livraison sur place, ce type de logement pourrait être reproductible à l’infini et à moindre frais. Le coût est, en effet, évalué à 1 350 euros (HT) du m². La promesse d’une réponse efficace et littéralement « clés en main » à la crise du logement, bénéficiant de surcroît du bonus de constructibilité de 30%.

Enfin, Vendée Logement ESH va même plus loin que le Bepos pour anticiper le futur label « Bas carbone », afin que ces logements soient à terme éligibles au label BBCA et suivre l’empreinte carbone des bâtiments tout au long de leur cycle de vie. Avec son plancher en dalle béton isolant, sa certification RT2012 -50%, son chauffe-eau thermodynamique, ses radiateurs autonomes, sa toiture équipée de panneaux photovoltaïques et aérovoltaïques, ses murs à ossature bois, la maison à tout pour être un archétype de l’énergie positive. Il faut dire que Vendée Logement ESH avait déjà inauguré la tendance en octobre 2015, construisant 25 logements sociaux à énergie positive au Poiré-sur-Vie.

Une maison intelligente, produisant sa propre énergie, à faible coût et reproductible à volonté, livrée au premier trimestre 2017 : et si l’avenir du logement se trouvait en Vendée?

immoweek.fr